02
Juil
2015

Cité de la voile Eric Tabarly : la langue bretonne rayée de la carte !

langue bretonne rayée de la carte lorient

En mai 2008, la cité de la voile était inaugurée par Jean-Yves le Drian alors président de la région Bretagne. Le musée offrait au grand public la possibilité de découvrir le monde de la voile moderne et des courses au large en trois langues (français, anglais, breton). Toute la signalisation intérieure des différents lieux d’exposition de la Cité de la voile, les panneaux explicatifs ainsi que les jeux interactifs et les bornes multimédia étaient accessibles en breton.
En mai 2015, la cité de la voile réouvre avec une muséographie actualisée et une nouvelle signalétique trilingue : français, anglais, allemand.
La langue bretonne a tout simplement été rayée de la carte !
Plus de 6 mois de travail mené à bien par les services de traduction et de terminologie de l’Office de la Langue Bretonne ont été ainsi jetés à la poubelle sans autre forme de procès.

Notre collectif avait été reçu par le directeur du cabinet du président de l’agglomération du pays de Lorient (propriétaire et gestionnaire du musée)  en mars 2015 et nous avions remis un dossier complet sur la place de la langue bretonne dans le pays de Lorient . Toutes nos propositions sur la langue bretonne ont été balayées d’un revers de main, sur le mode : « On n’a pas le même point de vue sur ce qu’il faut faire et ne pas faire ».

Au moment où la pré-campagne des élections régionales s’ouvre, nous dénonçons cette trahison des responsables politiques du pays de Lorient qui ne respectent même pas leurs propres délibérations sur la langue bretonne (délibération du 28 octobre 2011 de CAP LORIENT ). En janvier 2012, l’Agglo de Lorient avait signé avec l’office public de la langue bretonne l’accord «ya d’ar brezhoneg» (Oui au breton), visant à promouvoir le breton dans la vie publique. L’agglo s’était même engagée à atteindre le niveau 3 de la charte «Oui à la langue bretonne» (qui en compte 4) au plus tard fin 2014. Nous allons aujourd’hui de reculade en reculade ….
Pour mémoire, nous rappelons les paroles de Norbert Métairie, président de l’agglomération et maire de Lorient, lors d’un reportage de la chaîne de télévision locale TEBESUD en janvier 2012, vidéo toujours en ligne sur le site de l’agglomération :«La langue est un véhicule, c’est une matrice. Et quand on a une langue aussi riche que la langue bretonne, il ne faut pas la laisser mourir. On sait qu’elle est en danger ! ».  Paroles, paroles, paroles…

Nous avons depuis reçu une lettre de réponse de Norbert Métairie, président de Lorient Aggloméation et maire de Lorient qui nous fait l’aumône de bien vouloir étudier avec ses services la mise en place d’un audio-guide en breton à la cité de la voile en guise de généreuse compensation.

Nous avons donc transmis en réponse à cette « offre généreuse » une lettre ouverte à l’ensemble des conseillers et conseillères communautaires de Lorient Agglomération.

En réponse à cette lettre, nous avons depuis été reçus par des élus, le 30 octobre 2015, M. Hartereau, maire d’Hennebont, 2ème vice-président, chargé des équipements culturels, muséographiques, sportifs d’intérêt communautaire et Mme Guilbart, maire de Quistinic et Présidente de la sellor, gestionnaire des équipements culturels de Lorient Agglomération.

Au cours de cette rencontre nous avons remis un nouveau dossier complet avec nos demandes actualisées notamment en ce qui concerne la cité de la voile Eric Tabarly.

 

 

«
»

Les commentaires sont fermés.